Nouveautés au provincial

Crédit d'impôt pour personne aidante

Versement anticipé pour le crédit pour personne aidante

Nouveautés au fédéral

Réduction d’impôt pour la classe moyenne

Bonification du taux pour les frais de repas, une bonne nouvelle pour les camionneurs!

Dépenses d’emploi reliées au télétravail

Allocation canadienne pour la formation

Crédit d'impôt pour dépenses pour un abonnement aux nouvelles numériques

Règles concernant les « véhicules à zéro émission »

Nouveautés provincial

Crédit d'impôt pour personne aidante

Le crédit d’impôt pour aidant naturel est remplacé par le crédit d’impôt pour personne aidante, qui comporte deux volets. Le premier volet concerne toute personne aidante prenant soin d’une personne de 18 ans ou plus qui est atteinte d’une déficience grave et prolongée des fonctions mentales ou physiques et qui a besoin d’assistance pour accomplir une activité courante de la vie quotidienne. Le second volet concerne toute personne aidante qui soutient un proche âgé de 70 ans ou plus et qui cohabite avec lui.

 

Le nouveau crédit sera disponible pour plus de personnes, à titre d’exemple : une personne aidante ne cohabitant pas avec la personne aidée, le crédit sera disponible à l’égard du conjoint sans restriction d’âge. Toutefois, vous ne pouvez pas demander ce crédit pour une personne qui habite dans un logement situé dans une résidence pour aînés ni une installation du réseau public.

 

Puisque ce crédit fera l’objet de plusieurs interrogations, nous avons préféré rédiger un article spécifique à ce sujet.

Revenir en haut

 

Versement anticipé pour le crédit pour personne aidante

Si vous êtes une personne aidante, vous pouvez demander de recevoir une partie de ce crédit par versements anticipés sur une base mensuelle.

 

Vous devez remplir le formulaire TPZ-1029.AN ou utiliser les services en ligne à revenuquebec.ca.

Revenir en haut

 

Nouveautés fédéral

 

Réduction d’impôt pour la classe moyenne

Dans le régime fiscal fédéral, aucun impôt sur le revenu n’est perçu sur un certain montant du revenu qu’une personne gagne. Ce montant s’appelle le « montant personnel de base » (MPB). En 2020, le MPB devait permettre aux Canadiens de gagner 12,298$ avant de payer de l’impôt fédéral. Le gouvernement propose de réduire les impôts de la classe moyenne et le MPB passerait à 15,000$ d’ici 2023.

 

Pour l’année 2020, le MPB actuel de 12,298$ passera à 13,229$, cette augmentation de 931$ représente une économie d’impôt de 117$. Toutefois, l’augmentation du MPB sera réduite pour les contribuables ayant un revenu net supérieur à 150,473$ et complètement éliminée lorsque le revenu net sera supérieur à 214,366$.

 

Les crédits « montant pour époux ou conjoint de fait » et « montant pour une personne à charge admissible » seront équivalents au MPB. L’économie d’impôt sera doublée si vous réclamez l’un de ces crédits.

Revenir en haut

Bonification du taux pour les frais de repas, une bonne nouvelle pour les camionneurs!

Depuis 2006, le taux utilisé pour la méthode simplifiée était fixé à 17$ par repas. L’ARC a annoncé une augmentation de 17$ à 23$ par repas du montant que les employés de transport et que d’autres personnes peuvent demander pour des frais de repas en utilisant la méthode simplifiée. Cette mesure est rétroactive au 1er janvier 2020.

 

Ce nouveau taux de 23$ par repas peut également servir dans le calcul de la déduction pour les frais de déménagement, du crédit pour frais médicaux, de la déduction pour les habitants de régions éloignées.

Revenir en haut

Dépenses d’emploi reliées au télétravail

Puisque la pandémie de COVID-19 a obligé de nombreux employés à travailler à partir de leur domicile, plusieurs d’entre eux se demandent s’ils seront en mesure de déduire des dépenses d’emploi en lien avec leur télétravail au moment de produire leurs déclarations de revenus.

 

Il y a deux méthodes de calcul qui sont proposées :

 

La méthode à taux fixe est la plus simple à réclamer, vous n’avez qu’à calculer le nombre de jours que vous avez travaillé en télétravail X 2$ (maximum 400$). Vous devez avoir travaillé en télétravail à au moins 50% du temps pour une période consécutive de quatre semaines.

La méthode détaillée impliquera que vous devrez nous fournir des renseignements sur vos dépenses, vous devrez également prendre soin de conserver les pièces justificatives et que votre employeur vous fournisse des formulaires.

Nous avons publié un article spécifique pour ce sujet et nous avons un outil de calcul qui vous aidera à prendre la bonne décision pour maximiser votre déduction.

Revenir en haut

 

Allocation canadienne pour la formation

L’Allocation canadienne pour la formation offrira aux travailleurs de l’argent pour les aider à payer les frais liés à la formation, un soutien du revenu pendant la formation et une protection de l’emploi afin que les travailleurs puissent s’absenter du travail pendant la période nécessaire pour renouveler leurs compétences ou acquérir des compétences recherchées. Elle comprend :

 

Un nouveau crédit canadien pour la formation visant à aider les Canadiens à payer les frais de formation. Les travailleurs admissibles âgés de 25 ans à 64 ans (avec des revenus d’emploi minimum de 10,000$ et inférieur à 150,473$) accumuleront un solde de crédit à un taux de 250 $ par année, jusqu’à un plafond total à vie de 5 000 $. Le crédit pourra être utilisé pour rembourser jusqu’à la moitié des frais de cours ou d’inscription à un programme de formation. Le solde de crédit personnel de chaque Canadien sera ajouté aux renseignements que l’Agence du revenu du Canada leur envoie chaque année. Le solde de l’allocation de formation appelé « plafond du montant pour frais de formation » est inscrit s’il y a lieu sur votre avis de cotisation de l’année 2019. Cette année, si vous avez des frais de scolarité, vous pourrez appliquer un maximum de 250$; si vous n’avez pas à réclamer des frais de scolarité en 2020, ce montant pourra être reporté aux années futures.

 

Une nouvelle prestation de soutien à la formation d’assurance-emploi qui fournira aux travailleurs jusqu’à quatre semaines de soutien du revenu par l’entremise du régime de l’assurance-emploi. Cette prestation aiderait les travailleurs qui suivent une formation et qui ne touchent pas un chèque de paie régulier à payer leurs frais de subsistance, comme le loyer, les services publics et les épiceries.

Revenir en haut

 

Crédit d'impôt pour dépenses pour un abonnement aux nouvelles numériques

Pour soutenir le journalisme canadien, le gouvernement a instauré un nouveau crédit non remboursable où l’on peut réclamer jusqu’à 500$ pour une dépense pour un abonnement numérique d’une organisation journalistique canadienne qualifiée (OJCQ).

 

Pour être une OJCQ, celle-ci doit exercer ses activités au Canada qui produit du contenu de nouvelles originales et être axé à plus de 50% sur des sujets d’intérêt général, l’actualité et les institutions et processus démocratiques.

Revenir en haut

 

Règles concernant les « véhicules à zéro émission »

Si vous avez l’intention d’acquérir un véhicule à zéro émission et que vous avez la possibilité de déduire vos dépenses automobiles (travailleurs autonomes, employés qui réclament des dépenses d’emploi), vous auriez avantage à nous consulter.

 

Des règles fiscales s’appliquent si vous acceptez la subvention fédérale ou pas. Ainsi, en renonçant chez le concessionnaire à la subvention (2,500$ ou 5,000$ qui est accordé selon le type de batterie), vous pourriez obtenir un amortissement accéléré (100%) de la pleine valeur de votre véhicule dès la première année. Si vous acceptez la subvention fédérale, vous pourrez réclamer l’amortissement catégorie 10.1 (30% de la valeur du véhicule limité à 30,000$ plus les taxes).

 

Chaque situation est un cas d’espèce, une fois la signature au bas du contrat, il est trop tard pour prendre une mesure fiscale différente de ce qui est établi. 

Revenir en haut